Période troublée

Bouleversements intérieurs :

Dès 12 ans, voire 9 ans pour certains, se préparent les bouleversements de l'adolescence.

Les transformations physiques s'accélèrent. 

Les transformations psychiques, pour être moins visibles, n'en sont pas moins déstabilisantes.

Nous autres adultes, avons des souvenirs plus ou moins vagues de nos ressentis d'adolescents. Ces joies aussi intenses qu'éphémères, tout comme les colères et les "spleens" qui se succèdent au rythme des événements quotidiens : l'achat d'un nouveau gadget ou du dernier accessoire de mode, un bouton qui pousse sur le nez,  la défaite ou la victoire d'une équipe de sport, une dispute avec une copine, une bonne ou une mauvaise note, une fête en perspective...

Ballotés entre des émotions extrêmes tout en contraste, les adolescents se cherchent. Ils peuvent éprouver le désir de donner une image conforme qui rassure leur appartenance à un groupe de pairs. Ils peuvent simultanément éprouver le besoin de cacher ce dont ils peuvent avoir  honte, ce qui peut les mettre mal à l'aise dans leur nouvelle corporalité, leur nouvelle psyché...

La comparaison a un groupe référent est souvent présente mais se révèle parfois peu rassurante.

 

Pressions extérieures :

A ces transformations intérieures et personnelles s'ajoutent un contexte de consumérisme et "d'accélération du temps". 

Dans la culture d'aujourd'hui, focalisée sur la consommation et la "gestion" du temps vers toujours plus d'efficacité, les parents, enseignants et autres personnes accompagnatrices, peuvent facilement se laisser entrainer à des choix qui poussent les enfants et adolescents à faire l'expérience du monde à travers les objets plutôt qu'à travers un lien durable avec les êtres.

L'immense éventail de produits, gadgets, jeux et supports électroniques, dont certains sont censés amuser et instruire dès le plus jeune âge, peut vite se substituer aux interactions humaines essentielles dont l'enfant a besoin pour se construire. Ces objets séduisants deviennent rapidement des sources de détournement de l'attention, de comparaison, de rivalité, de stress et d'anxiété pour les adolescents qui les prennent comme critères d'identification, de mesure de la valeur personnelle et de positionnement au sein d'un groupe.